Le rêve d’aventure dans le confort

Photo de Bernard Hermant sur Unsplash

Dans le rythme fou où vont les vies actuelles, aux rythmes des technologies et de connexion continue, prend-on le jeu moins au sérieux que le faisaient nos parents? Tout semble démontrer que l’on se montre plus exigeant face aux activités par lesquelles nous aspirons à décrocher.

Maria Izquierdo qui, chaque jour, aide petits et grands à faire leur premier pas à la verticale à Horizon Roc, l’un des plus grands centres d’escalade au Québec, constate que la clientèle exige de plus en plus d’intensité afin de bien vivre ses moments libres, même quand elle n’a pas l’intention de se lancer dans des aventures à haut risque ou n’a pas la préparation pour le faire. Cette situation amène cette propriétaire à amener les grands conquérants de la dernière heure qui viennent frapper à sa porte à réduire leurs attentes pour augmenter leur plaisir.

Ce que je remarque surtout, c’est que les gens sont en quête de l’aventure dans le confort. Ils veulent pouvoir dire qu’ils ont fait quelque chose de spécial, une activité branchée, quelque chose d’extrême, mais en même temps, ils veulent la sécurité et que ce soit simple.

Et cette tendance est loin de se limiter à quelques nouvellement passionnés plutôt marginaux. De manière générale, les experts en loisir, de même que les spécialistes des questions de l’équilibre travail-famille, reconnaissent que les jeunes adultes d’aujourd’hui investissent beaucoup d’espoir dans le rôle que pourraient jouer les moments libres partagés pour maintenir la qualité de leurs liens avec leurs enfants et leurs proches. Ils tiennent aussi à souligner les moments uniques de l’évolution de leur famille, une tendance lourde qui a fait exploser l’offre de services en loisir, tant par la variété des propositions que par les prix qui sont associés à ces offres, même lorsque le choix de célébrer dans le doux cocon du domicile en vient à s’imposer.

Une réalité réservée aux jeunes familles? Loin de là! Les retraités, de plus en plus en santé, constituent aussi une nouvelle gamme de consommateurs d’activités, que ce soit entre eux ou avec leurs petits-enfants. Mais les promoteurs de services semblent avoir perçu encore davantage le potentiel associé à toute une génération d’anciens adolescents amateurs de jeux vidéo prêts à vivre des expériences plus intenses encore, sans nécessairement être devenus, pour autant, des adeptes d’activités à risque. C’est exactement ce qu’offrent, notamment, certaines technologies ou encore les jeux d’évasion, une industrie en pleine explosion, au Québec et partout dans le monde, que certains jeunes travailleurs découvrent même parfois par le biais de leurs activités en entreprise.

L’immersion peut stimuler l’empathie, résume Mme Huysmans. Si tu as l’impression d’être dans le bateau avec des réfugiés sur la mer Égée, tu as moins de chance d’être insensible. Pour moi, c’est une des grandes valeurs de cette technologie : elle rapproche de l’humain. C’est la même chose dans les productions artistiques. Le virtuel 3D peut envelopper de poésie. (Chris Milk 2016)