La consolidation d’équipe, pourquoi? comment?

Quelques repères

Le terme «consolidation d’équipe» n’est pas nouveau, bien que son équivalent anglophone, le «team building» soit encore utilisé plus couramment. En fait, le besoin de renforcer les liens informels à travers les équipes de travail, afin d’augmenter la productivité, prévenir de façon positive les conflits, la détresse ou le harcèlement au travail, faciliter la gestion ou simplement accroître l’attachement des employés à leur milieu de travail, est reconnu et documenté depuis des décennies. D’autres champs d’action associés, comme la gestion de la créativité au travail, sont encore en pleine croissance.

Comme le monde du travail et la définition d’un climat de travail sain sont appelés à varier entre les cultures, nous recherchons nos repères davantage à travers des travaux publiés au Québec et ayant joui d’une certaine reconnaissance dans leur domaine d’action.  Comme celui-ci se situe à la rencontre de deux champs d’activités, celui du tourisme d’affaires et de la psychologie industrielle, nous ferons appel à une définition reconnue par les pairs de chacun de ces deux milieux afin d’établir nos propres paramètres. Ainsi, Janick Raymond (2015), qui demeure la principale source de référence québécoise mentionnée par Jean-Claude Laurin, fondateur de la Société québécoise de psychologie du travail, revient aussi, dans sa définition générale, sur le concept de cohésion :

Ainsi, si la cohésion des équipes de travail est un des résultats finals souhaités, le TB [Team building] est un processus qui permet de faciliter son développement (Bloom et coll., 2003). La notion de cohésion […] semble être un objectif central dans les activités de TB.

D’autre part, Tourisme Laval a acquis une réputation d’expertise dans le champ de la consolidation d’équipe parmi les 22 associations touristiques régionales du Québec. Cette reconnaissance est également entérinée par Ginette Bardou, directrice générale de l’Association des professionnels de congrès du Québec, la principale association touristique sectorielle destinée à documenter et à diffuser les connaissances sur le tourisme d’affaires. Le document de référence de Tourisme Laval, à cet effet, insiste également sur les aspects interactifs et les objectifs liés à la maturation du groupe, grâce à des expériences favorisant une meilleure communication :

La consolidation d’équipe est un outil de changement organisationnel qui vise à aider l’équipe à devenir davantage autonome dans son travail. Grâce à des activités ludiques et interactives, les participants apprennent, entre autres, à se connaître, à se dépasser et à collaborer ensemble, selon les forces de chacun. (2013)

Aspects variables

Pourtant, bien d’autres paramètres doivent être pris en considération, pour bien définir ce type d’activités.

La variété des besoins (et des offres)

Les objectifs associés, par les gestionnaires, à un bon esprit d’équipe sont très variables : certains peuvent vouloir favoriser la solidarité, la communication ou la connaissance de l’autre, tandis que d’autres vont davantage miser sur la l’esprit compétitif et d’autres aspects plus directements liés à la performance comme la gestion du stress ou la répartition des tâches. Enfin, certains gestionnaires interrogés par Janick Raymond (2015) trouveront plus avisé de se centrer sur les objectifs précis tandis que d’autres préféreront entretenir l’esprit convivial par des sorties à teneur plus ludique et décontractée.

La majorité des gestionnaires des firmes de TB ont reconnu avoir des demandes de clients concernant des besoins différents, mais associés à la même terminologie de TB, tout comme l’ont démontré les recherches web. D’un côté, il y a une demande pour des activités ludiques qui, pour l’essentiel, alimentent la motivation et l’appartenance des employés à l’organisation. De l’autre se trouvent des demandes plus «sérieuses» où l’on fait mention de problèmes nécessitant une prise en compte des caractéristiques spécifiques d’une organisation.

La variété des structures (et des domaines d’activités)

Certains gestionnaires vont chercher spontanément à répondre à leur besoin de consolidation en faisant appel à des infrastructures récréotouristiques. Ces infrastructures répondent à plusieurs besoins de base d’une démarche de tourisme d’affaires, puisqu’elles proposent un espace, une activité, et même parfois des salles de conférence et lieux de séjour. Mais il ne s’agit pas de la seule solution possible pour une consolidation d’équipe. Si un gestionnaire cherche avant tout une expertise, il pourra faire appel à un spécialiste de type animateur ou conférencier, qui peut partager ses compétences dans une infrastructure de loisir ou d’hébergement, mais aussi dans l’entreprise même du gestionnaire. Par ailleurs, une tendance croissante se fait sentir : rechercher des activités de consolidation qui seraient davantage reliées au domaine social, comme Moisson Montréal, ou écologique et contribuent, par la même occasion, à l’image sociale de l’entreprise. Ces derniers cas de figure présentent des profils très différents de ceux qu’étudient traditionnellement les spécialistes du tourisme d’affaires :

Les gens adorent savoir qu’ils dépensent leur argent pour une compagnie qui a de belles valeurs. […]. En plus, on fait du bénévolat, tout le bureau ensemble, et on va ramasser du plastique dans un parc près de Prana. La semaine dernière, on est allé aider une école à faire leur jardin. On fait beaucoup de trucs comme cela que les gens adorent. Mais on ne le fait pas juste pour l’image. On le fait pour préserver entre nous une culture très forte. (Sabrina Roy, chargée de projet marketing chez Prana, pour le Magazine Topo en 2017)

La variété des expertises

Les experts de la consolidation d’équipe suggèrent habituellement fortement de cibler ses objectifs et de préparer son activité de consolidation, afin d’en tirer des bénéfices précis. Cette préparation peut supposer la recherche d’une certaine expertise, mais celle-ci, selon les budgets, les objectifs secondaires ou d’autres contraintes, peut prendre plusieurs formes. Certains gestionnaires pourront rechercher davantage des conférenciers, d’autres, des animateurs qui permettent une mise en application plus concrète. Les experts eux-mêmes, qu’ils soient animateurs ou conférenciers, peuvent provenir de plusieurs domaines : psychologie industrielle, gestion des ressources humaines, animation, loisir, éducation, marketing, etc.

D’autres, enfin, rechercheront des personnes possédant davantage d’expertise pour la gestion des débats ou pour une planification stratégique, par exemple, que sur un point précis. Si l’activité doit contenir des aspects plus ludiques, que ce soit pour récompenser ou stimuler la présence de l’équipe, ou encore, des mises en application, il est fort possible qu’une infrastructure ou un animateur provenant du domaine récréotouristique soit requis, mais la nature de sa collaboration avec un expert peut être variable : certains auront un expert des ressources humaines sur place, d’autres auront conçu un programme de consolidation avec des conseillers en ressources humaines ou en psychologie industrielle, d’autres infrastructures enfin, auront eu des collaborations plus occasionnelles, ou se diront seulement prêtes à collaborer avec eux, le temps d’une activité ou à leur fournir une salle de conférence. Ainsi, en contraste total avec les travaux de Janick Raymond, qui base ses recherches sur l’expérience de consultants professionnels en consolidation d’équipe, la recherche de Miquelon, Perreault et Mona Abbondanza (2001), les amène à conclure à une liste d’impacts positifs et mesurables reliés à des activités de consolidation d’équipe dans une infrastructure de loisir sans même qu’un expert dûment reconnu encadre l’activité :

Les résultats de la première phase de cette étude indiquent qu’un programme de consolidation mené en contexte récréatif intérieur influence positivement le sentiment de cohésion sociale, le sentiment de cohésion liée à la tâche, la capacité de l’équipe à gérer les conflits ainsi que le sentiment de compétence collective d’une équipe.

Une production d’articles sur le sujet ainsi qu’une liste de critères comme «experts sur place» ou «salle de conférence», accompagnant les descriptions des activités ou des infrastructures, pourront donc être d’un grand secours aux gestionnaires qui cherchent une activité correspondant à leurs propres besoins.

 

Ce que nous recherchons pour vous

Puisqu’un nombre important de services de loisir affirment offrir de la consolidation d’équipe, mais présentent un degré d’expertise variable, des choix s’imposeront, à partir de recherches préliminaires. Les entreprises sélectionnées ne répondront pas nécessairement à tous ces critères, mais l’offre globale permettra d’établir un ordre de priorité.

  • Un service de loisir ou de soutien professionnel ayant démontré qu’il permet de rejoindre des objectifs traditionnellement associés à la consolidation d’équipe, comme la saine communication et la répartition efficace des tâches, la gestion de crise ou de conflit, la gestion de la créativité, la complémentarité des compétences, etc.
  • Des infrastructures de loisir pouvant intégrer un groupe de 10 personnes ou plus dans une même activité. (***exigence minimale)
  • Un service recommandé par une entreprise déjà reconnue et mentionnée par des partenaires du milieu des affaires, du tourisme ou du loisir pour ses compétences en consolidation d’équipe.
  • Des infrastructures de loisir intégrant des salles de conférence, ou des salles multifonctionnelles pouvant faire office de salle de conférence. Ainsi que les experts collaborant avec eux, dans une perspective de consolidation d’équipe
  • Des entreprises ou des infrastructures qui disent offrir de la consolidation d’équipe et qui collaborent, embauchent ou ont fait appel à des professionnels dûment formés en un domaine connexe à la consolidation d’équipe (principalement gestion des ressources humaines, psychologie industrielle, éducation et animation)