Crédit photo Trouvez la Clé

Note de Mélissa:

3,5/5

Description

Traverser l’histoire… comme une Buse

Saisir au vol l’engouement pour les jeux d’évasion basés sur des histoires de fantômes et de piraterie est une chose, mais savoir entremêler les décors garnis de toiles d’araignée et les fils de l’histoire bien réelle, écrite à la plume et conservée dans de vieilles archives, en est une autre.  C’est pourtant le cas des héros de la quête du Navire Pirate hanté, qui ont erré et semé la terreur parmi les humains, bien avant d’acquérir leur statut de spectres.

D’abord, il y eut Olivier Levasseur, plus communément appelé La Buse, à cause de la vitesse foudroyante à laquelle il s’abattait sur ses victimes. Cette tendance ne l’a pas empêché de compter durant longtemps sur la clémence du roi Louis XV envers ses mercenaires des colonies lointaines.

Il faut dire que La Buse avait les moyens de se payer une certaine protection royale. On disait de lui qu’il avait fait main basse sur plusieurs navires, dont ceux des plus puissants rivaux de la France. Il marqua d’ailleurs l’histoire par sa conquête d’un vaisseau portugais, nommé La Vierge du Cap, ayant à son bord, dit-on, quelques précieux diplomates, dont le vice-roi des Indes, et une fortune qui s’élevait à quelques dizaines de milliards de dollars, en monnaie d’aujourd’hui.

Condamnation à la quête éternelle

Mais un beau projet de retraite et quelques hauts gradés soudoyés ne firent pas le poids très longtemps contre la jalousie des monarques. Et La Buse, habitué de flairer le vent, ne résista pas très longtemps à l’impulsion de reprendre la mer, cette fois pour remettre son trésor au frais, aux Îles de La Réunion.

En profita-t-il pour pirater quelques navires en cours de route? Quoi qu’il en soit, son retour fut attendu de pied ferme par une armée qui le mit au fer, avant de le faire condamner à la pendaison.  En route vers le gibet, il arracha de son cou un collier, dont chaque perle contenait un hiéroglyphe, en s’écriant que quiconque saurait en déchiffrer le message pourrait maintenant s’emparer de sa fortune.

Il n’en fallait pas plus pour que d’autres aventuriers relèvent le défi. Le plus célèbre d’entre eux fut Bernardin Nageon de l’Estang, un pirate qui, jusqu’à la fin de ses jours, parcourut mer et monde pour conquérir ce trésor. Même à l’agonie, il écrivait encore à son frère, pour lui indiquer comment se rendre à la cachette dont il avait trop tardivement décodé le mystère.

Pour que la vérité éclate au grand jour

Pour ceux qui partagent pas de votre sang, cette lettre n’est qu’une preuve du délire d’un mourant, désignant un espace imprécis. Mais vous, descendants directs de l’Estang, vous savez qu’il n’en est rien. Et depuis que l’on a retrouvé une épave abandonnée, en ce lieu des Îles de la Réunion dont vos parents vous interdisent l’accès depuis l’enfance, vous avez compris que votre heure de gloire est proche.

Mais, dernièrement, les corps de plusieurs jeunes gens ont été retrouvés gisants et portés par les flots. Leurs proches ont révélé, trop tard, leurs projets de descendre à travers les crevasses pour approcher les restes du vieux navire. Afin d’éviter que d’autres ambitieux de La Réunion ne se cassent le cou en poursuivant les traces d’une aussi folle légende, les élus locaux ont annoncé qu’ils enverraient, dès l’aurore, leurs artificiers mettre fin à l’existence de ce vaisseau grinçant.

Votre famille vous a supplié, interdit, puis emmuré, pour vous empêcher de rejoindre l’embarcation mythique qui vaut maintenant à votre famille la réputation d’être maudite. Il vous a fallu attendre le petit matin pour vous échapper de votre domicile, en compagnie de vos meilleurs amis et cousins. Puis que jamais, depuis ce moment, vous sentez le sang des L’Estang couler dans vos veines. La vie entière de votre aïeul consacrée à conjurer le sort vous permettra-t-elle d’arriver à bon port, là où les autres aventuriers ont échoué, avant que le bâtiment n’explose?

Mots-clés: jeu d’évasion, navire, pirate


Critique de Mélissa

Une découverte

L’équipe a décidé de dévoiler le mystère du pirate La Buse en explorant son navire. Trouvez la clé est parvenu à reproduire un navire de taille réelle d’une façon détaillée qui a particulièrement plu aux joueuses. Une musique contribuait aussi à intégrer les participantes à l’ambiance de la quête au trésor.

Dans ce contexte, les liens à établir entre les différentes pièces pour résoudre les obstacles constituent un défi intéressant pour la clientèle. Cependant, l’obscurité des lieux a entravé la recherche et les lampes de poche n’étaient pas disponibles pour tout le monde. Il serait intéressant d’avoir un point de lumière à l’intérieur du navire pour améliorer l’accessibilité.

Au fil des épreuves

Merci à Anne, Marianne et Lara pour leur bonne humeur et leur compagnie dans ce périple naval.

Le jeu comportait beaucoup d’épreuves avec des codes et cadenas, et l’ordre des étapes à franchir, plutôt décousu, pouvait faire perdre le fil de l’histoire. Ce fonctionnement plus classique d’un jeu d’évasion, appliqué à l’époque des pirates, rejoignait seulement une partie de l’équipe : Marianne, qui avoue avoir un faible pour le désordre, a pris un plaisir débridé à rechercher partout.

Mais d’autres joueuses auraient préféré une suite logique et pratique plus élaborée, que de se trouver confrontées à une multitude de chiffres, sans même avoir accès à un tableau pour les noter. De plus, les étapes à accomplir auraient pu susciter la communication à l’intérieur de l’équipe, mais leur grand nombre a fait que les joueuses ont eu tendance à se diviser pour être plus efficaces.

Un travail d’équipe jusqu’à la fin

L’ajout d’un indice ou de temps dès le début de l’aventure fut d’une aide précieuse, vu la difficulté du jeu. Les participantes, certaines plus expérimentées et d’autres, débutantes, ont su néanmoins se compléter au fil de l’aventure et ont apprécié leur expérience. L’équipe a terminé sa course à quelques pas du trésor. Malgré tout, c’est avec une grande fierté que les coéquipières sont parvenues à la terre ferme.

Merci à Trouvez la clé pour leur accueil.

Mélissa Clermont, critique

Détails:

8 ans et plus (suggéré), 2 à 8 joueurs, 50 minutes, 25$

Réservez s'il vous plait

Réservez s'il vous plait

- de 4 joueurs

- de 4 joueurs

Famille (0 à 10 ans)

Famille (0 à 10 ans)

Supervision joueurs

Supervision joueurs

Laisser un Avis

La qualité de l’accueil
L’originalité
L’expertise de l’équipe
L’adaptation aux différentes clientèles
Aspect, confort et propreté des lieux
Publication en cours ...
Votre évaluation a été envoyé avec succés
Veuillez remplir tous les champs