Crédit photo: Mission Old Brewery

Note de l’éditrice : 4,5/5

Résumé

Depuis plusieurs années, la Mission Old Brewery, qui offre gite, couvert et accompagnement psychosocial aux hommes et femmes en situation d’itinérance, ouvre ses portes à d’autres clientèles. Cette institution incontournable de l’aide aux itinérants accueille des groupes formés de collègues, d’amis, de membres de la famille, ou d’invités à un enterrement de vie de garçon, pour venir servir la soupe à des moins nantis qu’eux.

L’itinérance, un domaine en évolution

Mais, réduire l’expérience au simple moment de magie de regards qui se croisent autour d’une tasse de café serait un peu simpliste. Il ne s’agit là, en fait, que du point culminant d’une expérience qui, dans certains cas, peut commencer bien avant : l’organisme s’est maintenant doté d’une plateforme Web qui permet à un groupe de couvrir ses frais de participation à la visite par une campagne de financement. Cela n’empêche cependant pas un employeur ou un individu de financer, à lui seul, s’il le veut, l’inscription de son groupe.

Une fois sur place, le moment du repas est précédé d’une bonne demi-heure d’explication sur ce qu’est devenue l’intervention dans le domaine de l’itinérance aujourd’hui, et pourquoi. Il ne s’agit pas là d’une énumération de statistiques ni d’un épanchement sentimental, mais plutôt d’une description des essais et des ratés d’une organisation qui évolue de plus en plus vers une meilleure collaboration entre les systèmes publics et communautaires, et le milieu de la recherche.

Découvrir l’entraide, au rythme de chacun

Avant de se passer le tablier, les participants ont aussi droit à quelques informations sur les impacts observés d’une approche axée sur la valorisation de la dignité et à une brève visite des étages de dortoirs. Puis, environ la moitié de participants sont relégués aux cuisines. Mais comme le jambon a déjà terminé sa cuisson et les pommes de terre, leur friture, il ne reste que des tâches simples, comme la plonge ou la disposition des aliments. L’autre partie du groupe se consacre au ménage en salle, ou à la distribution des cafés, des desserts et des ustensiles.

Ceux qui feront le choix de s’impliquer en salle à manger croisent des bénéficiaires en plus grand nombre. Par contre, les bénévoles en cuisine collaborent plus étroitement avec les nombreuses personnes intégrées à des programmes de réinsertion sur le plancher. Quoiqu’il en soit, les échanges demeurent plutôt rapides, car les participants doivent nourrir quelques centaines de personnes qui, en moyenne, ne passent que 17 minutes à la cafétéria, avant de retourner librement vaquer à leurs occupations.

L’Expérience d’un souper fait maintenant partie des traditions de la Mission. Elle se déroule de la même manière quelques soirs par semaine, toute l’année, et même parfois midi et soir. Mais elle devient aussi une tradition pour quelques entreprises, qui s’engagent parfois à revenir chaque année ou à quelques reprises, au cours d’une même année.

Mots-clés : implication sociale, activité culinaire, empathie, reconnaissance

Pour en savoir plus sur Old Brewery et sa position sur l,implication sociale des groupes professionnels, consultez cette série d’articles: Un coup de pouce aux organismes communautaires,  Valeurs organisationnelles, droit devant et  Mon implication, mon entreprise

Pour connaître notre politique éditoriale


Critique

Aller à la rencontre de l’itinérance, une forme de voyeurisme? Quelques-uns des participants admettront se poser sérieusement la question. En ce sens, offrir l’occasion à ceux qui désirent une implication plus discrète d’aller œuvrer en cuisine s’avère salutaire. Pourtant, vérification faite, dans la salle à manger, mis à part quelques rares « Ça va, merci, je vais m’arranger », l’accueil est plutôt chaleureux.

Un modèle de reconnaissance

Tout compte fait, il y aura eu peu d’heures dans une vie où l’on aura l’impression de bénéficier d’autant d’élans de reconnaissance. Est-ce dire que l’on manquait à ce point de bras et de mains à mettre à la pâte en ces lieux? Il faudrait être bien naïfs et orgueilleux pour le croire. Les mécanismes pour servir tout ce beau monde sont rodés au quart de tour. Et, avec tous les bénéficiaires qui réalisent une partie de leur travail de réinsertion sur place, l’équipe d’ingénieurs de Construction Kiewit, et moi, qui sommes inscrits pour cette soirée, ne pouvons pas vraiment nous prétendre débordés.

Pourtant, les personnes qui se font servir réagissent souvent par un « C’est vraiment gentil ce que vous faites! ». Ils semblent comprendre mieux que quiconque l’importance de se sentir utile. Peut-être aussi, y a-t-il un peu de la fierté de montrer que la dureté de la rue n’a pas érodé leurs bonnes manières. Un stagiaire précise néanmoins : « Ce qui est important, c’est le sourire, le regard. Pour beaucoup d’hommes ici, ça fait un bon bout de temps qu’une femme ne les a pas regardés dans les yeux ».

Devenir plus forts que ses différences

Parce que la magie du Old Brewery, c’est un peu cela aussi : des personnes en réinsertion qui se mêlent à des stagiaires et à des chercheurs convertis à l’intervention. La fluidité des relations fait que l’on ne sait pas trop qui fait partie de quel groupe : un modèle exemplaire de collaboration entre les paliers pour les entreprises.

Et la consolidation d’équipe, dans tout cela? Les membres de la bande du Kiewit à qui je pose la question m’assurent qu’ils ne viennent pas ici pour cela : ils veulent aider. Ceux qui me répondent ainsi d’une même voix proviennent de deux succursales distinctes et se croisent une ou deux fois par année. Pourtant, je les ai vus se jeter des regards complices durant toute cette séance d’apprentissage du service de café. Ils rajoutent même : « Ce sont les filles du groupe qui ont eu l’idée d’ajouter des activités sociales, comme cela, dans notre milieu de gars. Ça leur a permis de faire leur place et, nous, de nous connaître sous un autre jour. Elles sont supers! »

Des occasions de partage en devenir

D’autres surprises se laissent aussi découvrir en cours de visite, comme la belle cafétéria avec exposition de toiles et la possibilité de choisir entre l’assiette de jambon et une autre de tofu qui, me dit-on, serait savoureuse. La bande du Kiewit et moi-même ne pourrons toutefois pas en juger, puisque l’Expérience d’un souper ne comprend pas… le souper : une belle occasion perdue de sensibiliser par le corps.

Un des ingénieurs qui est venu refaire l’activité s’est aussi dit avant tout motivé par le fait d’avoir entendu ici que l’itinérance pouvait arriver à l’impromptu dans la vie de n’importe qui. Certains aspects évoqués demeurent néanmoins difficilement imaginables : comment quelques mauvais coups du sort ou de la santé peuvent-ils parvenir à ruiner tout un réseau? Et où, surtout, ces personnes marginalisées retrouvent-elles la force de s’en bâtir un nouveau? Outre la question alimentaire, un témoignage, durant un repas partagé, aurait pu nous aider à le comprendre.

C’est vrai, ce qu’a accompli la Mission Old Brewery est déjà admirable. Mais écouter un témoignage serait-il un pas de trop dans l’intimité des résidents ou plutôt une belle façon d’offrir la chance aux visiteurs de manifester de la reconnaissance aux résidents à leur tour? Quoi qu’il en soit, même sans cette invitation, certains ne demandent visiblement pas mieux que de livrer une part d’eux-mêmes. L’un d’eux m’a d’ailleurs demandé de transmettre ceci : « Dis-leur que l’itinérance, ça ne disparait ni avec Noël ni avec la neige du printemps. Sous le soleil, c’est plus discret, mais ça existe toujours. Il faut que les gens le sachent. »

Marie-Hélène Proulx, fondatrice

S'il vous plaît réservez

S'il vous plaît réservez

Détails

18 ans et plus, 10 à 12 personnes, 3 heures, 2000$

Accès avec handicap

Accès avec handicap

Aire de repas

Aire de repas

Salle de conférence

Salle de conférence

Stationnement

Stationnement

Supervision joueurs

Supervision joueurs

Laisser un Avis

La qualité de l’accueil
L’originalité
L’expertise de l’équipe
L’adaptation aux différentes clientèles
Aspect, confort et propreté des lieux
Publication en cours ...
Votre évaluation a été envoyé avec succés
Veuillez remplir tous les champs