Crédit photo de Amaze

Note de la collaboratrice:

4/5

Description

Avancer, avec ou sans armes, dans le noir, des extraterrestres à ses trousses, des membres de notre clans qui deviennent nos ennemis, à travers des labyrinthes : un cauchemar ou une simple partie de lasertag? Il semblerait que l’escapade se rapproche davantage de la première option, puisque dans le noir total, on ne peut marcher qu’à tâtons, ce qui n’empêche par le scénario du jeu Alien Maze, quoique simple, de receler tout ce qu’il faut pour provoquer des montées d’adrénaline.

Les couloirs entre lesquels circulent les joueurs représentent, en fait, l’aménagement intérieur d’un vaisseau spatial, à la mode des années 2258. Ce lieu constitue votre espace quotidien et celui de vos confrères ingénieurs depuis que la terre de vos ancêtres est devenue inhabitable. Vous ne désespérez pas de trouver une autre “terre” d’accueil. Mais l’expérience vous a appris que les planètes où vous tentez votre chance sont parfois déjà occupées par des espèces inhospitalières.

Vous n’avez pas tardé à comprendre qu’un accueil hostile vous attendait sur la dernière planète où vous vous posez. Avant l’ouverture des portes de votre vaisseau, vous avez senti des gaz vapeurs bleutées ressortir de vos voies d’aération. Ceux qui n’ont pas eu le temps de se couvrir assez rapidement le visage ont commencé à devenir l’objet de métamorphoses bizarres. Paniqués, devant vos regards effrayés, ils ont pris la fuite. Les lumières qui se sont subitement éteintes dans toute l’embarcation et la perte de contrôle du système de fermeture des portes ont limité vos possibilités d’intervenir.

Ce que votre intuition vous avait fait sentir, votre esprit scientifique, maintenant, vous le confirme : les extraterrestres sont là, entre ces murs, et vous guettent. Pour le reste, dans l’obscurité qui vous attend, tout n’est que pertes de repères, puisque les pièces se transforment à mesure que des murs se referment derrière vous. Donc, même dans les lieux déjà explorés, votre équipe se retrouve en zone inconnue.

Voilà donc la mise en scène du premier jeu d’Alien Maze, une forme de partie de tag au ralenti et en obscurité, qui dure environs 6 minutes, qui sera suivi d’une série d’autres, d’une complexité croissante, durant une heure. Et, dans cette atmosphère sombre, chaque coup porté laisse une trace indéniable, puisque des dispositifs électroniques permettent d’identifier qui a été atteint. Mais heureusement, dans ce cyberespace, comme dans les jeux vidéo, la mort ne demeure qu’une réalité éphémère : les joueurs atteints peuvent reprendre vie après chaque séance.

Quant au reste, difficile de savoir ce que le futur leur réserve. Entre chaque séance, un retour à la base pour de nouvelles consignes s’impose et de nouveaux objectifs s’ajoutent. Détruire des œufs d’extraterrestres, désamorcer un système ou recourir à des armes? Tout est une question de temps et d’adresse, puisque les jeux sont proposés selon les habiletés démontrées par les participants. Ceux pour qui cette position de proie semble intolérable pourront trouver leur place parmi les prédateurs, puisque les rôles d’extraterrestres sont également interprétés par les joueurs. Mais attention : chaque clan possède ses propres pouvoirs et les adversaires sont répartis en nombre inégal.

Plusieurs parties de l’aventure interpellent les réflexes de guerriers solitaires et compétitifs, bien qu’à d’autres moments, la survie dépend de l’ingéniosité pour résoudre ensemble des messages codés, d’un bout à l’autre du labyrinthe. Cependant, une version davantage basée sur le jeu d’équipe, nommée Vaisseau Horizon, a plus récemment été créée pour ce même espace.

Les deux jeux peuvent être abordés séparément ou combinés. Dans le second cas, les scientifiques armés devront toutefois savoir y retrouver vite leur esprit investigateur, car, lorsqu’il y a combinaison des deux jeux, leur esprit devra passer directement de la chasse à l’humanoïde non identifié à l’analyse d’indices. Vaisseau Horizon, d’une durée d’une heure, également, s’avère plus conforme à l’approche classique du jeu d’évasion et valorise l’aspect de la résolution d’intrigue, avec, en extra, le défi de la noirceur.

En principe, il pourrait s’agir d’une suite du premier scénario : un message de détresse envoyé par les habitants du vaisseau. Votre équipe est mandatée pour faire un état des lieux. Sur place : plus personne. Seul le bruit d’une fermeture de porte derrière vous, sans que personne l’ait déclenchée, vous laisse présumer que vous n’êtes pas seuls. Mais cette mauvaise surprise ne suffit pas à vous détourner de votre mission, dont dépend dorénavant votre survie : étudier les éléments qui vous entourent, afin de découvrir une piste d’explication sur les possibilités qu’il vous reste et sur le sort de vos prédécesseurs.

Donc, plusieurs options, un seul labyrinthe et des exigences de collaboration variables. À travers ce lot de possibilités et cet espace imaginaire, quelle voie choisirez-vous?

Mots-clés : jeu d’évasion, extraterrestre, ingénieur, navette spatiale, poursuite, laser

Pour connaître notre politique éditoriale


Critique de Mélissa

Crédit Photo Justin Symons

Imaginez-vous un jeu d’évasion dans la noirceur totale. C’est le cas pour Alien Maze. Les extraterrestres s’amusent à vous pourchasser. Seuls les humains sont en mesure de trouver une stratégie pour survivre dans le labyrinthe.

Au Amaze de Saint-Henri, l’équipe du Portail a pu expérimenter 2 jeux de survie de la série Alien Maze et un jeu d’évasion sur le même thème. Le concept du premier jeu de survie est des plus simples : le clan des extraterrestres poursuit les humains afin de les contaminer. Il est intéressant d’expérimenter cette forme dès le début de la soirée. Les participants s’entendent sur l’avantage de cet ordre de proposition, car il permet de se familiariser avec le labyrinthe. Mais, d’un jeu à l’autre, de nouvelles contraintes sont ajoutées. Les cris sont garantis à chaque partie. L’extraterrestre, les murs changeants, les bruits… tout peut vous surprendre.

Déjà, le second jeu de survie exige d’établir rapidement une bonne communication. Le travail d’équipe est absolument nécessaire à cause de la noirceur et donc l’incapacité à voir les autres joueurs. Pour ces deux premiers jeux, nous étions 5 participants. Cependant, le nombre restreint de joueurs a influencé notre expérience : parfois les joueurs pouvaient se retrouver seuls pendant un long moment, sans être poursuivis. Nous en aurions profité davantage si nous avions été plus près du nombre maximal de 8 joueurs acceptés dans ce labyrinthe.

La musique durant l’expérience s’harmonisait très bien au contexte. Le niveau du volume était adéquat pour les échanges. En revanche, la sécurité aurait pu être améliorée : les prises électriques inutiles devraient être identifiées. Elles peuvent porter à confusion.

De plus, nos participants se sont posé plusieurs questions sur la description du jeu, plutôt confuse, sur le site. L’une de nos participantes, par exemple, aurait cru pertinent que chacun soit averti de se vêtir en couleur sombre, afin de réduire les chances d’être repérés, à travers les couloirs. Les explications du début de la partie nous ont à peine permis de comprendre davantage. Bref, sur ces aspects aussi, on nous a laissés un peu… dans le noir.

Mais un soupçon de lumière s’est ajouté au troisième jeu, Vaisseau Horizon, qui reprend la forme plus traditionnelle d’un jeu d’évasion. Il fallait donc résoudre des énigmes plus intellectuelles, que les participants ont particulièrement appréciées, même si certaines ont représenté un défi de taille. Le fait que Vaisseau Horizon sache bien intégrer la technologie à ses différentes épreuves a contribué à cette satisfaction. Cet aspect technologique, intégré aux décors, à travers la pénombre, a contribué à l’ambiance immersive de l’activité et nous a laissé une impression fort agréable.

Cette disposition est la preuve qu’une seule pièce peut être utilisée pour plusieurs scénarios innovateurs.

Son ambiance et ses enchaînements d’activités ont d’ailleurs contribué à établir une belle chimie de groupe entre les joueurs alors qu’au début, ils ne se connaissaient même pas. Après de nombreuses questions et illuminations, nous étions fiers d’avoir réussi ensemble à entrer dans le système et à sauver le vaisseau spatial.

Un grand merci à Amaze pour votre accueil et à nos participants : Adrian, Marie-Hélène, Charles et Marie-Hélène, fondatrice du Portail Immersion.

Pour croquer nos réaction sur le vif, voici pour la présentation de l’équipe, sauf Marie-Hélène, qui tient la caméra:

Réservez s'il vous plait

Réservez s'il vous plait

Détails

16 ans et plus (suggéré), 4 à 8 personnes, 60 minutes, 25$

Adultes (16 ans et +)

Adultes (16 ans et +)

Aire de repas

Aire de repas

facile

facile

Fêtes d’enfants ou d'adultes

Fêtes d’enfants ou d'adultes

Supervision joueurs

Supervision joueurs

Laisser un Avis

La qualité de l’accueil
L’originalité
L’expertise de l’équipe
L’adaptation aux différentes clientèles
Aspect, confort et propreté des lieux
Publication en cours ...
Votre évaluation a été envoyé avec succés
Veuillez remplir tous les champs
Adrian Gonzalez 5 décembre 2018 21 h 33 min
La qualité de l’accueil
L’originalité
L’expertise de l’équipe
L’adaptation aux différentes clientèles
Aspect, confort et propreté des lieux

Bonjour, je m’appelle Adrian. C’était ma première expérience au Alien Maze et je peux vous dire que vous n’allez pas le regretter. C’est une belle aventure.

CHONGO Charles 29 novembre 2018 0 h 00 min
La qualité de l’accueil
L’originalité
L’expertise de l’équipe
L’adaptation aux différentes clientèles
Aspect, confort et propreté des lieux

Un très bon moment avec différents scénarios passant de la simple “chasse” au jeu d’evasion. Un endroit à conseiller pour un bon travail d’équipe ou bien pour avoir du fun! Une meilleure introduction aux jeux n’aurait pas été de refus mais n’est qu’un détail comparé à l’environnement et aux décors fantastiques!